Finance

Feb 10 2019

Le financement participatif: quel intérêt pour un projet d entreprise, don de particulier. #Don #de #particulier


Zoom sur.

Zoom sur.

26 octobre 2017

5 septembre 2017

20 juillet 2017

Le financement participatif : quel intérêt pour un projet d’entreprise ?

5 septembre 2017

Le financement participatif (ou crowdfunding) est en plein développement, y compris pour des projets de création ou développement d’entreprise. Mais comment fonctionne le financement participatif ? Que peut apporter ce mode de financement à un porteur de projet ? Et sur quelles plateformes diffuser son projet ?

Le financement participatif : comment ça marche ?

Le financement participatif peut prendre plusieurs formes de soutiens :

  • le don ou la contrepartie en nature : le particulier investisseur apporte son soutien sous forme de don sans aucune contrepartie ou reçoit, en échange de sa contribution, une contrepartie en nature : un objet, une citation, de la part du porteur de projet,
  • le prêt : il peut s’agir d’un prêt avec ou sans intérêt,
  • la souscription de titres : le particulier investisseur acquiert des titres (actions ou obligations) dans l’entreprise dans laquelle il a investi.

Le financement participatif fait se rencontrer porteurs de projet et public investisseur, le plus souvent par des plateformes en ligne. Les conditions de participation proposées par le porteur de projet sont connues dès le départ. Le public investit selon des paliers d’interventions définis par le porteur de projet. Le public est informé de ce que son investissement lui rapporte.

L’intérêt pour un porteur de projet

Il permet de solliciter des contributions complémentaires pour financer son projet. Cela ne remplace pas les apports du créateur ou du jeune entrepreneur. Mais le panel d’investisseurs est ainsi plus large, et l’obtention des fonds nécessaires à la réalisation du projet peut s’en trouver facilitée, puisqu’au lieu de chercher quelques investisseurs prêts à apporter une grosse somme d’argent, on sollicite un grand nombre de personne apportant chacune une petite somme.

Le porteur doit réaliser une présentation de son projet. D’abord auprès de la plateforme de crowdfunding sur laquelle il souhaite proposer son projet, puis au public qui sera sollicité pour la collecte. Pour un créateur ou un dirigeant d’entreprise, cet exercice n’est pas nouveau : il a l’habitude de présenter son projet à des organismes d’accompagnement, des partenaires financiers, etc. Mais dans l’optique du financement participatif, cette présentation est orientée vers le grand public. L’entrepreneur doit donc adapter son discours pour donner l’envie aux investisseurs d’accompagner la réussite de son projet.

Le crowdfunding est également un moyen de promouvoir son projet. Les porteurs de projet qui souhaitent faire appel au financement participatif doivent présenter leur projet sur la plateforme de financement. Objectif de leur projet ou entreprise, opération réalisée grâce au financement participatif, présentation du parcours du porteur de projet . Autant de moyens de mise en valeur de l’entrepreneur et de mise en lumière de son projet. De quoi alimenter le bouche à oreilles et se faire connaître de ses futurs clients.

Les plateformes de financement participatif en France

Leur utilisation n’est pas gratuite pour l’entrepreneur ; la plateforme se rémunère pour le service de mise en relation. Des frais seront donc à régler à cette plateforme. Chaque plateforme définit ses conditions. Cela peut comprendre des frais de mise en ligne du projet ou une commission sur le montant des sommes levées. Le porteur de projet doit donc intégrer cette commission dans l’évaluation de son besoin de financement.

En fonction des plateformes, les projets qui n’aboutissent pas au montant de collecte souhaité ne sont pas menés à bien. Dans ce cas, le particulier investisseur récupère sa contribution. C’est le concept du “tout ou rien”. Certaines plateformes de crowdfunding admettent que le projet, même s’il n’aboutit pas au montant de collecte souhaité, sera tout de même lancé. L’entrepreneur choisira donc la plateforme sur laquelle il veut soumettre son projet en fonction de ce critère. L’appel au financement participatif est-il la condition sine qua non pour que son projet aboutisse ? Une plateforme pratiquant le concept du “tout ou rien” sera sans doute plus adaptée car la réussite de sa collecte sera le critère déterminant le démarrage du projet. Au contraire, l’entrepreneur fait-il appel au crowdfunding en complément d’autres apports financiers ? Dans ce cas, le financement participatif peut être utilisé pour financer une étape supplémentaire de son projet. Même si la collecte de fonds n’aboutit pas au montant souhaité, le projet n’est pas remis en cause, simplement modifié dans le temps. Dans ce cas, les plateformes permettant la réalisation de la collecte, même si le montant souhaité n’est pas atteint, sont sans doute plus adaptées.

Plusieurs plateformes de financement participatif existent en France. Nous vous en présentons ci-dessous une liste, en indiquant pour chacune d’elle le type de financement possible, la spécialité éventuelle de la plateforme, les besoins de financement et les conditions de réussite de la collecte (si connus).


Written by MONTANA


%d bloggers like this: